Environnement

Green Screen pour des produits chimiques plus sûrs

GreenScreen® pour des produits chimiques plus sûrs est une méthode d'évaluation comparative du risque chimique (CHA : Chemical Hazard Assessment) qui peut être utilisée pour identifier les produits chimiques très préoccupants et les alternatives plus sûres. Elle est utilisée par l'industrie, le gouvernement et les ONG pour favoriser la conception et le développement de produits, l'approvisionnement en matières premières et - en tant que méthode d'évaluation alternative - être conforme aux exigences réglementaires. GreenScreen® permet également de mettre en place des outils d'approvisionnement plus respectueux de l'environnement comme les normes, les tableaux de bord ou les labels écologiques.

Le webinaire suivant offre une introduction à la méthode : titre : GreenScreen® pour des produits chimiques plus sûrs : Applications et nouvelles avancées http://www.greenscreenchemicals.org/resources/entry/greenscreen-for-safer-chemicals-applications

Le GreenScreen® List Translator est une version abrégée de la méthode GreenScreen® complète et peut être automatisée. Il se base uniquement sur les listes de dangers utilisées pour la méthode GreenScreen®. Le GreenScreen® List Translator dresse des listes de dangers de présélection et de référence, comme les classifications SGH des pays, pour créer les classifications des dangers de GreenScreen®. Il permet d'exclure rapidement des produits chimiques risqués bien connus et d'identifier des produits chimiques plus adaptés pour une évaluation GreenScreen® complète.

Comment ça marche

Les guides et les méthodologies GreenScreen® sont accessibles à tous et gratuitement : http://www.greenscreenchemicals.org/method/greenscreen-list-translator

GreenScreens® a publié plusieurs initiatives. Certaines sont disponibles gratuitement, d'autres à la vente. Pour plus d'informations, rendez-vous sur: http://www.greenscreenchemicals.org/method/repositories-of-verified-and-unverified-assessments

Le logiciel GreenScreen® List Translator est disponible en vente exclusivement ; toutefois certains revendeurs proposent des tarifs très intéressants.

 

Boîte à outils RSL fournisseur d’AFIRM

AFIRM est un forum qui permet de faire progresser la gestion globale des substances faisant l’objet de restrictions dans le secteur de l’habillement et des chaussures, de transmettre des informations sur la RSL (Liste des substances soumises à restriction) à la chaîne de valeur, de débattre sur divers sujets et d’échanger des idées pour améliorer la gestion liée à la RSL.

Le forum fournit des ressources sur une mise en place durable et autonome de la liste RSL tout au long de la chaîne de valeur du secteur des chaussures et de l’habillement. Il s’agit d’une initiative collective pour laquelle des marques comme Asics, Nike, Pentland, Esprit ou Gap participent.

Lien vers la boîte à outils: http://www.afirm-group.com/final toolkit copy/AFIRMToolkitOct08.doc

 

Liste Substitute It Now (SIN)

La liste SIN (Subsitute It Now) est un projet mené par une ONG afin de limiter au maximum le nombre de produits chimiques dangereux.

La liste SIN 2.1 comporte 626 produits chimiques que l’ONG a identifiés comme étant des substances très préoccupantes en se basant sur les critères établis par le règlement REACH de l’UE sur les produits chimiques. Les produits chimiques répertoriés dans la liste SIN sont utilisés dans différents détergents et dans des peintures pour les ordinateurs et les jouets, parfois dans de grandes quantités. La liste SIN est un outil important pour accélérer la procédure législative REACH et aider les entreprises pour la mise en place. Elle se base sur un concept simple : remplacer les produits chimiques dangereux avec des alternatives plus sûres. Son but est de faire rapidement de ce monde, un monde sans produit toxique.

Liste SIN: http://w3.chemsec.org/

 

Liste des substances de fabricants soumises à restriction du ZDHC (MRSL) 

La liste MRSL de Zero Discharge of Hazardous Chemicals (ZDHC - zéro rejet de produits chimiques dangereux) aide les marques, leur chaîne de valeur mais également l’ensemble des acteurs du secteur à adopter une approche harmonisée pour contrôler les substances dangereuses utilisées pour traiter les tissus et les garnitures des vêtements et des chaussures. La liste MRSL doit être transmise aux fournisseurs de matières premières ainsi qu’aux usines de traitement humide et aux sous-traitants et usines qui fabriquent ou assemblent des vêtements ou des chaussures.

Les marques doivent s’assurer que les fournisseurs de matières premières et les usines entrent en contact avec leurs fournisseurs de produits chimiques afin de garantir que les substances listées ne soient pas présentes dans les mélanges chimiques dans une teneur dépassant les limites autorisées.

Téléchargements :

Remarque : le cuir naturel et les garnitures métalliques sont exclus du cadre de cette version de la liste MRSL.

 

Made-By compare les normes du traitement textile par voie humide

Le traitement textile par voie humide désigne le traitement qui consiste à prétraiter, teinter, imprimer et utiliser une solution liquide pour finir le produit. Ces traitements consomment une grande quantité d’eau, d’énergie et de produits chimiques (dangereux). Il existe de nombreuses normes et différents systèmes sur le marché. Toutefois, la plupart des entreprises du secteur de la mode ont du mal à les différencier et ne savent pas les mettre à profit afin améliorer la consommation en eau, énergie et produits chimiques de leurs chaînes de valeur de traitement par voie humide.

Un aperçu de ces normes a été conçu sous forme de guide et développé en collaboration avec les entités de gestion. Cet aperçu pratique et comparatif permet aux marques de déterminer quelles normes correspondent le mieux à leurs chaînes de valeur.

Lien: http://www.made-by.org/consultancy/tools/wet-processing-tool/

 

Index Higg de SAC

L’Index Higg – actuellement la version 2.0 – est une suite d’outils d’évaluation de la durabilité très facile à utiliser. Les évaluations, appelées des modules, permettent d’estimer l’impact à travers trois axes : installation, marque et produit. L’Index Higg est avant tout un outil d’évaluation basé sur un indicateur pour les produits du secteur de l’habillement et des chaussures. Cet index pose des questions qualitatives et fondées sur la pratique pour mesurer les performances en matière de durabilité environnementale et donner des axes stratégiques qui permettent des améliorations.

L’ensemble du contenu de l’Index Higg est libre d’accès : gratuit et accessible à tous. Pas besoin d’être membre, tout le monde peut consulter gratuitement les versions 1.0 et 2.0 de l’Index Higg sous forme de tableau Excel en les téléchargeant ici: http://www.apparelcoalition.org/access/

 

Analyse comparative environnementale pour les fibres, Made-By

Afin d’accompagner les stylistes et les directeurs de production à choisir des alternatives durables aux matériaux actuellement utilisés, MADE-BY a réalisé une analyse comparative sur l’impact des fibres les plus utilisées dans l’industrie du vêtement. En examinant le processus de production des fibres naturelles et synthétiques et leur impact sur l’environnement et sur l’homme, MADE-BY a répertorié 28 fibres sous cinq catégories basées sur six paramètres. Cette analyse comparative est mise à jour annuellement afin d’y inclure toutes les nouvelles avancées et technologies du marché.

Consultez l’analyse comparative et téléchargez le résumé des recherches sur lesquelles elle se base: http://www.made-by.org/consultancy/tools/environmental/

 

Leather Working Group (LWG)

L’objectif de ce groupe multilatéral est de développer et de maintenir un protocole qui mesure la conformité environnementale et les capacités des tanneurs et qui promeut des pratiques commerciales environnementales durables et adaptées au sein de l’industrie du cuir. Le groupe souhaite améliorer l’industrie du tannage en harmonisant les priorités environnementales, en mettant en avant de bonnes pratiques et en fournissant des guides existants pour garantir une amélioration constante.

Le groupe a publié les ressources suivantes :

 

Made-By Wet Processing Benchmark:

The MADE-BY Wet Processing Benchmark uses actual data to bring transparency and drive change. Using field data from factories around the world, it illustrates the sustainability of common wet processing techniques and applications in terms of water use, energy use, and potential chemical or safety hazards. Because many factors can vary during implementation, a range has been used to show actual efficiency as achieved by factories under real production circumstances. The techniques listed are not necessarily substitutes for one another; rather, this tool can help a company to understand its efficiency compared to industry averages. Further detail on the methodology and the assumptions can be found in the accompanying report.

Consult the benchmark, and download the research summary it is based upon: http://www.made-by.org/consultancy/tools/wet-processing-tool/.

 

Swedish Textile Water Initiative (STWI) - Guidelines for Sustainable Water Use in Textiles and Leather

The Sweden Textile Water Initiative (STWI) started in 2010 as a joint project between textile and leather retail companies in Sweden, together with Stockholm International Water Institute (SIWI). In September 2014, STWI launched the second version of its guidelines for sustainable water use in textiles and leather manufacturing processes, as well as an upgraded short summary of these guidelines. The upgraded version incorporates tools to help factories, brands and other potential users of the guidelines apply them practically in their facilities and operations.

For more details, consult the STWI website here.

You can download the summary and the guidelines directly below:

 

Textile Exchange - Content Claim Standard (CCS)

The Content Claim Standard is a chain of custody standard that provides companies with a tool to verify that one or more specific input materials are in a final product. It requires that each organisation along the supply chain take sufficient steps to ensure that the integrity and identity of the input material is preserved. It does not validate any claims about a product beyond the amount of a specific material that is in it. The standard does not limit which type of input material may be claimed, and therefore has broad application potential.

Downloads:

 

Standards for ethical sourcing of duck and geese down

Two organisations have released standards that allow companies to ensure that the down in their products comes from ethically treated geese.

Textile Exchange - Responsible Down Standard (RDS):

NSF International - Global Traceable Down Standard (GTDS):

 

Textile Exchange - Standards for Recycled Materials

Recycled Claim Standard (RCS):

The RCS is as a chain of custody standard to track recycled raw materials through the supply chain. The standard was developed through work by the Materials Traceability Working Group, part of the OIA's Sustainability Working Group. The RCS uses the chain of custody requirements of the Content Claim Standard (see above).

Global Reycling Standard V3.0 (GRS):

The desired effect of the GRS is to provide brands with a tool for more accurate labeling, to encourage innovation in the use of reclaimed materials, to establish more transparency in the supply chain, and to provide better information to consumers. The GRS uses the chain of custody requirements of the Content Claim Standard (see above). Unlike the RCS, the GRS also encompasses environmental requirements.

 

Textile Exchange - Organic Content Standard (OCS)

The OCS relies on third-party verification to verify that a final product contains the accurate amount of a given organically grown material. It does not address the use of chemicals or any social or environmental aspects of production beyond the integrity of the organic material. The OCS uses the chain of custody requirements of the Content Claim Standard (see above).